EA 7347 HISTARA

Histoire de l’art,

des représentations et de l’administration

dans l’europe moderne et contemporaine

Vie Scientifique  : Soutenances

Soutenance de thèse de doctorat / Han Wang : “Les processus de transmission, de migration et d’assimilation de l’art de la Renaissance italienne dans la Chine du XXe et XXIe siècle”, sous la direction de Sabine Frommel (EPHE-PSL)

Date : 13 juillet 2022

Heure : 09:00
Lieu : visioconférence Zoom

Chercheur(s) Intervenant(s)

Résumé : En Chine, au début du XXe siècle, l’éducation artistique a été fortement influencée par la Renaissance italienne, notamment à travers la création d’une Académie des Beaux-Arts. Devenue une société moderne, la Chine s’est ouverte à l’Occident et, forte de cet engouement, elle a envoyé ses meilleurs étudiants en Europe pour s’imprégner de la culture, s’enrichir en découvrant de nouvelles techniques afin de mieux assurer sa diffusion et sa promotion à leur retour en Chine. La thèse a pour but d’apporter un éclaircissement sur cette assimilation en s’intéressant de près aux arts suivants : la sculpture, le dessin et l’architecture. Ceci sera étayé par des études approfondies d’œuvres et de données historiques. Grâce à une analyse comparative entre les modèles de la Renaissance et ceux du modèle traditionnel chinois, l’idée est de rendre compte et de mesurer les répercussions déterminantes de l’art de la Renaissance italienne sur l’enseignement artistique moderne en Chine.

Mots-clés: Renaissance italienne, transmission, migration, assimilation, Beaux-Arts, Chine

Jury : 

Madame Sabine Frommel, Directeur d’études, EPHE-PSL : Directrice de thèse

Monsieur Hui Chen, Professeur à  l’Académie des Beaux-art de l’Université de Tsinghua : président de jury
Madame Alice Bianchi, Maître de conférences, Université Paris Cité : Examinatrice
Monsieur Ke Song, Professeur à l’Académie des Beaux-art de l’Université de Tsinghua : Examinateur
Madame Marie Laureillard, Maître de conférences, Université Lyon 2, CNRS :  Rapporteure

lien Zoom pour accéder à la visioconférence :

https://us06web.zoom.us/j/82913328365?pwd=NG9wR0cyM1ExT0lMWGhybDAxU0l0dz09

ID 829 1332 8365

code12345

Soutenance de thèse de doctorat / Giulia Brusori : “Nicolò dell’Abate en France: dessins et projets décoratifs. Proposition pour un catalogue”, sous la codirection de Sabine Frommel (EPHE-PSL) et Sonia Cavicchioli (Università di Bologna)

Date : 23 juin 2022

Heure : 15:00
Lieu : Bologne, Italie

Chercheur(s) Intervenant(s)

Soutenance de la thèse de doctorat de Giulia Brusori:

Nicolò dell’Abate en France: dessins et projets décoratifs. Proposition pour un catalogue.

Sous la direction de: Sonia Cavicchioli et Sabine Frommel.

Jury: Sonia Cavicchioli, Sabine Frommel, Emmanuelle Brugerolles, Alessandro Rovetta, Carmelo Occhipinti

23 juin 2022, 15h00, Università di Bologna, Dipartimento di Santa Cristina della Fondazza, Sala Riunioni, 40125, Bologna.

Soutenance de thèse de post-doctorat /  Paweł Migasiewicz : Les relations artistiques entre la Couronne de Bohême et la France à l’époque moderne. Une étude de cas de Johann Riedel (1654–1736). / sous la direction de Mme Sabine Frommel (EPHE-PSL) / visioconférence sur Teams, 29 mars 2022, 10h

Date : 29 mars 2022

Heure : 10:00
Lieu : visioconférence Teams

Chercheur(s) Intervenant(s)

Sous la direction de Mme Sabine Frommel (École Pratique des Hautes Études)

Jury :

M. Frédéric Chappey (Université de Lille)

M. Martin Mádl (Ústav dějin umění Akademie věd ČR)

Mme Ingeborg Schemper (Universität Wien)

Soutenance de thèse de doctorat / Claudio Castelletti : Caryatides et autres figures de support à la Renaissance: art, architecture, archéologie

Date : 24 mars 2022

Heure : 09:30
Lieu : visioconférence Teams

Chercheur(s) Intervenant(s)

sous la direction de Mme Sabine Frommel (EPHE-PSL) et Mme Stefania Macioce (Sapienza Università di Roma)

Soutenance de thèse de doctorat de M. Federico Manino : “Architecture à l’antique dans le marquisat de Saluces dans la première moitié du XVIe siècle”

Date : 17 mars 2022

Heure : 10:00
Lieu : visioconférence Teams

Chercheur(s) Intervenant(s)

Soutenance de thèse pour obtenir le grade de

Docteur en histoire de l’art de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes – PSL

Dottore di ricerca in Beni Architettonici e Paesaggistici del Politecnico di Torino

Présentée et soutenue publiquement par Federico Manino

sous la direction de Mme Sabine Frommel (EPHE-PSL) et M. Francesco Paolo Di Teodoro (Politecnico di Torino)

Soutenance de thèse de doctorat / Christian Hottin : Les patrimoines de l’enseignement supérieur à Paris (fin XVIIIe-XXe siècles)

Date : 23 novembre 2021

Chercheur(s) Intervenant(s)

Christian Hottin a soutenu sa thèse de doctorat en histoire le mardi 23 novembre 2021, Les patrimoines de l’enseignement supérieur à Paris (fin XVIIIe-XXe siècles) préparée sous la direction de M. Jean-Michel LENIAUD. Le jury était composé de M. Jean-Michel LENIAUD, Mme Rossella FROISSART, Mme Florence DESCAMPS, M. Nicolas ADELL, M. Loïc VADELORGE, Mme Anne-Marie CHATELET.

Résumé :

Dans la continuité de notre thèse de l’Ecole des chartes soutenue en 1997 (le patrimoine des établissements d’enseignement supérieur à Paris, vers 1780 – vers 1960) et de nos publications réalisées depuis (monographies, directions d’ouvrage, directions de numéros de revues, articles, commissariats d’exposition), on se fixe pour objectif dans le cadre de ce doctorat : d’une part de dresser une synthèse des patrimoines des universités et grandes écoles à Paris : architecture, peintures, sculptures, monuments épigraphiques, patrimoine matériel et immatériel ; d’autre part de faire un retour réflexif sur ce parcours de recherche de plus de vingt ans, conduit entre le monde de l’enseignement supérieur et celui de la conservation du patrimoine. Le parcours réflexif permet en premier lieu d’analyser la spécificité de la thèse de l’Ecole des chartes dans le paysage académique français. Travail académique ayant un lien étroit avec une finalité professionnelle. La question du choix du sujet, avec les difficultés qu’elle entraine est abordée en premier lieu. On se focalise ensuite sur le sujet choisi, la définition de son périmètre, le cadre institutionnel et chronologique finalement retenu. Est ensuite abordé le temps de préparation de la thèse, celui des dépouillements archivistiques et bibliographiques associés aux visites de site, et, enfin, celui de la rédaction du DEA, puis de la thèse proprement dite. La suite du développement permet d’aborder les autres projets de recherches développés à partir de cette thèse de l’Ecole des chartes : projet de recherche sur les salles de garde des hopitaux, recherche sur le transfert des grandes écoles de Paris vers la périphérie, recherches plus générales sur l’architecture des établissements d’enseignement supérieur, jusqu’à la préparation d’un ouvrage consacré à l’architecture de la Sorbonne et de ses extensions au XIXe et XXe siècle. En miroir de ce parcours réflexif, est proposée une histoire du patrimoine de l’enseignement supérieur au cours de ces deux mêmes siècles : depuis les destructions et appropriations révolutionnaires jusqu’à la recréation de l’Université de Paris pour le XIXe siècle, puis, au XXe siècle, depuis la remise en cause des « palais universitaires après 1945, jusqu’au développement des politiques patrimoniales de la fin du XXe siècle. En conclusion de cette histoire est proposé un développement spécifique sur ce qui fait patrimoine au sein de l’Université contemporaine, avec un intérêt particulier pour la question du patrimoine culturel immatériel de celle-ci.