EA 7347 HISTARA

Histoire de l’art,

des représentations et de l’administration

dans l’europe moderne et contemporaine

Publications  : Ouvrages dont un membre est éditeur

THE RENAISSANCE STUDIOLO IN EUROPE • LE STUDIOLO EN EUROPE À LA RENAISSANCE • LO STUDIOLO RINASCIMENTALE IN EUROPA

Directeur(s)
Mária Prokopp, Zsuzsanna Wierdl
Année de parution : 2022
Szerző: Sabine Frommel, Mária Prokopp, Zsuzsanna Wierdl (szerk.) ISBN: 978-615-5978555, Terjedelem: 424 oldal

Fülszöveg:
Az esztergomi királyi, majd érseki várpalota egykori lakótornyában feltárt különleges terem – egy studiolo – nemzetközi viszonylatban is kiemelkedő emléke egy különleges 15. századi falfestményegyüttes: a négy erény allegóriája. A falfestmények restaurálási munkálataival egyidejűleg nemzetközi kutatási projekt is zajlott, mely a studiolo mint építészet- és művészettörténeti, illetve kultúrtörténeti jelenség európai megjelenési formáit vizsgálja. Ennek egyik állomása volt a 2017-ben Esztergomban, a téma európai szakértői részvételével zajlott konferencia, melynek eredményeit teszi közzé – további írásokkal kiegészülve – az angol-francia-olasz nyelvű tanulmánykötet.

L’armée dans la ville.

Forces en présence, architectures et espaces urbains partagés (XVIe-XXIe siècle)
Auteur(s)
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Nicolas Meynen, université de Toulouse
Année de parution : 2022
320 p., 19,1 x 24,2 x 2,3 cm, ISBN 978-2-8107-0780-5, 27 €
Toulouse, Presses universitaires du Midi https://pum.univ-tlse2.fr/~L-armee-dans-la-ville~.html

Cet ouvrage aborde les processus de partage des espaces dans des villes où sphères civile et militaire ont cohabité, en rematérialisant l’occupation de l’armée et ses besoins en termes d’espaces afin d’évaluer son rôle dans la construction urbaine. A l’articulation de l’histoire de l’architecture et de l’histoire des cultures urbaines, cet ouvrage aborde la question du partage des espaces, des interactions, perméabilités et points de suture entre populations civiles et militaires dans la ville moderne et contemporaine. Les échelles convoquées y sont multiples, englobant tant la composition et/ou la recomposition des villes (villes de garnison, places-fortes, villes soumises à une double gouvernance) que des typologies architecturales aux frontières fluctuantes, qu’elles aient été privées, militaires, publiques et même religieuses. Y sont ainsi explorés de nombreux cas d’hybridations et d’appropriations tant par les populations civiles que militaires ? De la maison forte au logement des soldats chez l’habitant, des magasins à vivres-granges aux places d’armes-marchés sans oublier les esplanades-promenades, Champs-de-Mars-places publiques, portes de ville-cabarets, fossés-viviers, glacis-vergers, bastions-potagers qui sont, tour à tour, partagés et transformés.

Trois études sur Léonard de Vinci

1952-1987
Auteur(s)
André Chastel
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Année de parution : 2022
304 pages Format 12,5 x 19 cm ISBN : 978-2-492-86117-8 Prix : 23,50 €
Le livre est disponible en impression à la demande sur le site i6doc.com : https://www.i6doc.com/fr/book/?gcoi=28001100273660. La version numérique de ce livre sera publiée dans la collection EPHE-Patrimoine en accès ouvert freemium sur OpenEdition Books en 2023.

Les trois articles rassemblés dans ce volume (1952, 1972 et 1987) ont été motivés par le cinq centième anniversaire de la naissance de Léonard, par la redécouverte d’un manuscrit autographe et enfin par une exposition autour de ses projets dans le domaine des sciences de l’ingénieur et de l’architecture.

Ils mettent en lumière l’incontestable fascination d’André Chastel pour l’oeuvre du grand artiste toscan. Très différents dans l’approche et les méthodes, ces travaux montrent différentes étapes de sa réflexion tant sur Léonard que sur la notion de Renaissance italienne. Dans le premier texte, on retrouve un Chastel historien, armé d’une solide culture littéraire, qui tire admirablement profit tant des leçons de son maître Henri Focillon que de la méthode warburgienne. Dans le deuxième texte, le philologue tente de reconstruire avec son oeil « millimétrique » une partie du traité de Léonard sur la peinture, resté inachevé. On reconnaît dans le dernier article, écrit à plus de soixante-dix ans, l’historien de l’art dont la curiosité et la fraîcheur du regard sont restées intactes après quarante-cinq ans d’études et qui parvient admirablement à lever le voile sur les multiples interactions entre les sciences de l’ingénieur et l’architecture. Les annexes inédites qui accompagnent ces textes donnent un aperçu des enjeux qu’ils soulèvent ainsi que des relations de Chastel avec ses collègues.

Histoire et postérité de la Déclaration universelle des droits de l’Homme

Nouvelles approches
Auteur(s)
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Decaux, Emmanuel - Boza, Alexandre
Co-Directeur(s)
Année de parution : 2022
224 p., 16,5x24 cm, EAN : 9782753583078, 30 €
Presses universitaires de Rennes, Rennes https://www.pur-editions.fr/product/6537/histoire-et-posterite-de-la-declaration-universelle-des-droits-de-l-homme
  • De l’histoire à la critique
  • De nouveaux regards…
  • De la critique à la pratique : droits de l’Homme et religions
La Déclaration universelle des droits de l’Homme, qui a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948, est, soixante-dix ans après, dans une situation paradoxale. Charte humaniste d’un nouvel ordre international, elle a été tour à tour encensée et contestée, revendiquée et ignorée. Elle apparaît comme un symbole politique majeur, en réaction aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale, une étape incontournable du grand projet – issu de la philosophie kantienne et l’idéologie libérale – associant paix et démocratie. Mais aujourd’hui, la Déclaration doit faire face à de nouvelles contestations idéologiques et contradictions politiques qui fragilisent le projet global qu’elle sous-tend. Cet ouvrage, dans lequel sont rassemblées les analyses interdisciplinaires d’historiens, de juristes et de politistes, entend revenir sur les critiques adressées à la Déclaration et les multiples défis qu’elle doit affronter, dans sa quête d’universalité et d’effectivité.

avec le soutien de l’Ecole pratique des hautes études – PSL et de l’équipe de recherche HISTARA UR 7347 de l’EPHE

Esthétique et Républiques

Une anthropologie des images
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Servagne Dargnies-De Vitry ; François-René Martin
Année de parution : 2022
350 pages, 16,5 x 23 cm, ISBN 9782356878090, 25 €
Le Bord de L'eau Editions, Lormont (https://www.editionsbdl.com/produit/esthetique-et-republiques/)

Croisant histoire de l’art, histoire des idées politiques, histoire comparée des formes symbolique, ce livre a pour objet la représentation de la souveraineté du peuple dans le cadre des régimes républicains en Europe et en Amérique latine au milieu du XIXe siècle.
Longtemps confortées par une interprétation chrétienne qui voulait ne voir qu’un seul monarque dans les Cieux, les catégories de la pensée politique forgées par Aristote ont imposé l’idée que le pouvoir royal ou princier avait pour lui l’évidence de la nature et la force d’une incarnation. Le Prince, le Roi ou le Tyran, étaient la forme visible du pouvoir. Celle-ci pouvait alors se prêter facilement à d’infinies stratégies de représentation et de célébration dont l’histoire et l’histoire de l’art se sont emparées très tôt.
Mais quelle forme visible donner non au pouvoir d’un seul, mais au pouvoir du plus grand nombre, c’est-à-dire aux démocraties ? Comment donner à voir ce qu’est la République, régime caractérisé par le libre choix de la forme du gouvernement mais aussi des gouvernants, dont la souveraineté est souvent partagée, contrôlée, provisoire et dont l’autorité ne vaut que pour autant qu’elle rencontre l’assentiment de ceux sur qui elle s’exerce par la loi, le peuple ? Comment signifier en même temps l’exaltation de la liberté et la soumission volontaire de chacun à la loi ?
L’historiographie s’est beaucoup concentrée sur la figure de Marianne, au risque d’exagérer la singularité irréductible du modèle français et de son inventivité figurative. Certes, la décapitation symbolique et physique de la monarchie en 1793 a entraîné d’importantes transformations artistiques qui ont eu pour ambition de rendre visibles la nouvelle organisation des pouvoirs, le sacre du peuple et des masses, mais aussi l’unité de la Nation à travers des symboles, des allégories, des architectures qui sont encore en partie les nôtres (bonnet phrygien, faisceaux de licteurs, amphithéâtre pour les assemblées etc.). Mais ces stratégies visuelles n’ont rien de nécessaire, d’universel, d’immuable : d’autres expériences républicaines s’en dispensent ou les associent à un langage figuratif original, comme dans les Républiques d’Amérique latine qui cherchent à la fois à reprendre les formes figuratives de la Révolution française et à les combiner avec des éléments originaux qui évoquent leur histoire, leur population.

Ce livre propose la première enquête systématique sur les images, symboles, emblèmes et allégories des régimes démocratiques dans l’esprit d’une histoire transnationale des idées politiques et des stratégies visuelles. Il débouche en cela sur une interprétation neuve de l’efficacité politique des images en contexte démocratique.

Les plus anciennes chartes russes / Древнейшие русские грамоты

Fonds des Archives municipales de Riga, XII-XIV s. / Фонды архивов рижского магистрата, XII-XIV вв.
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Aleksandrs Ivanovs, Anatoly Kuznetsov
Année de parution : 2021
X+410 p., 201 b/w ill., 28 b/w tables, 305 x 440 mm ISBN: 978-2-503-59003-5, Retail price: EUR 470,00 Languages: French, Russian Sample pages: https://issuu.com/brepolspublishers/docs/pages_from_sros-1_ivp_hr_for_issuu
Brepols, Turnhout http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503590035-1

Introduction

Chartes de Smolensk (1. Projet de traité entre Smolensk, Riga et le Gotland (dit traité du prince inconnu de Smolensk, ou copie K); 2. Traité conclu par Smolensk avec Riga et le Gotland (Rédaction de Riga, copie E); 3. Traité conclu par Smolensk avec Riga et le Gotland (Rédaction de Riga, copie D); 4. Traité conclu par Smolensk avec Riga et le Gotland (Rédaction du Gotland, copie A); 5. Traité conclu par Smolensk avec Riga et le Gotland (Rédaction du Gotland, copie B); 6. Traité conclu par Smolensk avec Riga et le Gotland (Rédaction du Gotland, copie C); 7. Confirmation du droit de libre circulation des marchands entre Riga, le Gotland et Smolensk, octroyée au nom de Fedor [Rostislavič] de Smolensk; 8. Verdict rendu par le prince Fedor [Rostislavič] à propos d’un poids falsifié; 9. Confirmation par Aleksandr Glebovič de Smolensk du droit de libre circulation des marchands entre Riga et Smolensk; 10. Traité entre Ivan Aleksandrovič de Smolensk, l’Ordre de Livonie, l’archevêque et la Municipalité de Riga)

Chartes de Polock (11. Charte du prince [lituanien] Gerden’; 12. Adresse (« parole ») du prince de Polock Izjaslav au maître de l’Ordre de Livonie, à l’[arch]evêque et aux élus de la Municipalité de Riga; 13. Charte de l’évêque de Polock Jacques au vicaire de l’archevêque de Riga et à Riga sur la paix et les échanges commerciaux; 14. Règlement de Riga sur le pesage des marchandises à l’intention de Polock et Riga; 15. Règlement de Riga sur le pesage des marchandises à l’intention de Polock et Riga. Copie B;16. Règlement de Riga sur le pesage des marchandises à l’intention de Polock et Riga (сopie C et copie de l’exemplaire en allemand du document))

Chartes de Novgorod (17. Traité entre Aleksandr [Jaroslavič], son fils Dmitrij, Novgorod et les villes allemandes ainsi que le Gotland; 18. Traité entre le prince Jaroslav Vladimirovič, les villes allemandes et le Gotland. Acte vidimé inséré dans un original; 19. Charte de Jaroslav [Jaroslavič] aux gens de Riga confirmant la libre circulation des marchands, conformément aux instructions du khan Mengu Temir; 20. Charte de l’archevêque, du prévôt et du chiliarque de Novgorod à l’archevêque, aux conseillers municipaux et aux citadins de Riga à propos des violences subies par les novgorodiens; 21. Sauf-conduit donné par le grand-prince Andrej Aleksandrovič, le prévôt S[e]men, le chiliarque Maško aux émissaires de la Hanse (exemplaire de Riga); 22. Copie du sauf-conduit donné par le grand-prince Andrej Aleksandrovič, le prévôt S[e]men, le chiliarque Maško aux émissaires de la Hanse (exemplaire de Riga); 23. Lettres de créance établies par le grand-prince Andrej [Aleksandrovič], l’archevêque, le prévôt et le chiliarque de Novgorod pour leurs émissaires auprès des représentants du roi du Danemark à Kolyvan’)

Chartes de Pskov (24. Lettre des autorités de Pskov réclamant à Riga l’extradition d’un débiteur; 25. Accord entre Tešata et Jakim)

Chartes de Riga (26. Сharte de l’archevêque de Riga [Jean II] au prince [de Smolensk] Fedor [Rostislavič]; 27. Plainte de la municipalité de Riga au prince Mixail [Konstantinovič] de Vitebsk à propos de mauvais traitements infligés aux gens de Riga)

Pour chaque pièce: analyse ; texte vieux russe (transcription paléographique, transcription diplomatique et notes) ; traduction française ; justification de la datation ; autres datations ; statut du document ; forme extérieure du document (description paléographique exhaustive) ; mentions archivistiques ; sceaux ; publications ; éditions mentionnant le document

Bibliographie
Glossaire terminologique vieux-russe
Index des noms de personnes

Publication de 27 documents originaux qui sont les plus anciens témoignages de la pratique diplomatique des villes et principautés russes médiévales et qui proviennent tous du fonds de la municipalité de Riga, historiquement préservé depuis le XIIIe siècle.

Publication of 27 original documents, which are the oldest testimonies of the diplomatic practice of medieval Russian cities and principalities and which all come from the collection of the Riga City Council, historically preserved since the 13th century.

This volume publishes the 27 oldest charters preserved in the Riga City Council’s collections on the relations of the Hanseatic city with the Russian world, the principalities of Smolensk and Polotsk, the cities of Novgorod and Pskov. These charters are the oldest original documents and contemporary copies testifying about Russian diplomatic practice between 1191/1192 and 1338-1341. All documents are transcribed (palaeographic and diplomatic transcription) and translated into French. The publication also focuses on the external characteristics, and thus on the palaeographic, sigillographic and other peculiarities of medieval Russian charters. The introductory studies are published in French, and all palaeographic descriptions as well as historical and diplomatic comments are bilingual, in French and Russian. High-quality digital facsimilesof each document are published for the first time. The publication will considerably facilitate comparative studies in paleography, diplomatics, and especially on the history of the Baltic region.

 

Ce volume publie les 27 plus anciennes chartes conservées dans le fonds du conseil municipal de Riga concernant les relations de la ville hanséatique avec le monde russe, les principautés de Smolensk et Polotsk, les cités de Novgorod et de Pskov. Ces chartes sont les plus anciens documents originaux et les copies contemporaines témoignant de la pratique diplomatique russe entre 1191/1192 et 1338-1341. Tous les documents sont transcrits (transcriptions paléographique et diplomatique) et traduits en français. La publication met aussi l’accent sur la forme extérieure et donc sur les particularités paléographiques, sigillographiques et autres des chartes russes médiévales. Les études introductives sont rédigées en français; les textes des descriptions paléographiques ainsi que des commentaires historiques et diplomatiques sont bilingues, en français et en russe. Sont publiées pour la première fois des facsimilés numériques de haute qualité de chaque pièce. Les études comparatistes en paléographie, diplomatique et, en particulier, sur l’histoire de l’espace baltique, s’en trouvent considérablement facilitées.

 

Anatoly Kuznetsov is an associated professor of Department of Russian and Slavonic philology in Daugavpils University (Latvia). His research work is focused on the history of the Russian language, its grammar and texts.
Anatoly Kuznetsov est professeur associé au Département de philologie russe et slave de l’Université de Daugavpils (Lettonie). Ses recherches portent sur l’histoire de la langue russe, sa grammaire et ses textes.

 

Aleksandrs Ivanovs is a professor (Latvia) and researcher in the field of auxiliary sciences of history, historiography, and computer-based technologies in historical research.
Aleksandrs Ivanovs est professeur (Lettonie) et chercheur en sciences auxiliaires de l’histoire, historiographie, et l’étude des sources historiques à l’aide des techniques informatiques.

Pierre Gonneau is professor at Sorbonne université and directeur d’études at École Pratique des Hautes Études (Paris). He conducts research on the history of Muscovy (14th-16th C.), the history of the Russian Church, historical geography of Russia, history of Slavic studies in non-Slavic countries.
Pierre Gonneau est professeur à Sorbonne université et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Paris). Ses recherches portent sur l’histoire de la Moscovie (XIVe-XVIe siècles), l’histoire de l’Église russe, la géographie historique de la Russie, l’histoire de la slavistique dans les pays non-slaves.

 

 

Le moment RCB. Le rêve d’un gouvernement rationnel 1962-1978.

L'invention de la gestion des finances publiques
Auteur(s)
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Philippe Bezes (directeur de recherche au CNRS au Centre d'études européennes de Sciences Po (UMR 8239) et enseignant à Sciences Po). Sébastien Kott (professeur de droit public à l'université de Poitiers, spécialiste de finances publiques).
Année de parution : 2021
Collection : Animation de la recherche, 1re édition, 728 pages, ISBN : 978-2-11-162089-6, 53 €
Paris, IGPDE-CHEFF, 2021

Introduction

Florence Descamps

Le moment RCB

Origines et généalogie de la RCB

Vincent Spenlehauer

La mécanique du PPBS américain 1946‑1972. Du rêve administratif au cauchemar politique

Fabien Cardoni

À l’Ouest du nouveau : le PPBS. La traduction du Planning-programming-budgeting system américain par les militaires français 1963-1969

Florence Descamps

Aléas et sinuosités d’une réforme de la gestion publique. L’invention de la RCB au ministère des Finances 1962‑été 1969

Développement, réception et diffusion de la RCB

Florence Descamps

Rebonds et développements de la RCB 1969‑1978

Philippe Bezes

Former pour réformer. La formation à la RCB au cœur de sa mise en œuvre

Manuel Tirard

L’expérience française des budgets de programme et ses enseignements

Benjamin Mosny

Le Parlement et la rationalisation des choix budgétaires

Christian Descheemaeker

La RCB vue par la Cour des comptes

Sébastien Kott

La doctrine juridique et la rationalisation des choix budgétaires

Les appropriations ministérielles de la RCB

Ministère de l’Équipement

Vincent Spenlehauer et Anne Kletzlen

RCB et sécurité routière : brève histoire d’un choc de raison

Michel Ternier

L’étude Sécurité routière. 50 ans de politique publique

Ministère de la Santé

Marie-Thérèse Chapalain

La RCB au ministère de la Santé

Ministère des Postes et Télécommunications

Marie Carpenter

La RCB et la transformation de la direction générale des Télécommunications

Ministère de l’Éducation nationale

Clémence Cardon-Quint

La RCB à l’Éducation nationale une greffe improbable ? 1967‑1972

Clémence Cardon-Quint

Les études RCB à l’Éducation nationale. De la théorie à la pratique

Xavier Pons

La rationalisation des choix budgétaires à l’Éducation nationale 1970‑1982 : résorption ou endogénéisation ?

Ministère de la Culture

Xavier Laurent

La RCB au ministère de la Culture : l’étude RCB sur les monuments historiques

Ministère de l’Agriculture

Sylvain Brunier

Une centralisation paradoxale : les usages de la RCB dans l’administration de l’Agriculture

Ministère de l’Économie et des Finances

Florence Descamps

La Mission RCB aux Finances 1968‑1971 : un cas hors norme ?

Ministère de la Défense

Fabien Cardoni

Le système de planification-programmation-préparation du budget (3PB) à la Défense : impasse ou étape ?

Conclusion

Philippe Bezes et Sébastien Kott

Les héritages de la RCB

Bibliographie

Index des noms propres

 

Lancée en France en 1968, la rationalisation des choix budgétaires, dite RCB, constitue une séquence importante des politiques de réforme de l’État sous la Ve République. Elle est la première tentative d’une introduction généralisée du management dans la gestion des finances publiques. Croisant les approches d’historiens, de sociologues, de politistes et de juristes, cet ouvrage rassemble des enquêtes originales qui analysent les nombreuses dimensions de cette politique : la genèse et le développement des savoirs et des techniques de rationalisation des choix budgétaires ; le processus de réforme, les coalitions et les luttes de pouvoir au sein de l’appareil d’État auxquelles il donne lieu ; enfin, son institutionnalisation dans l’administration française, ainsi que les appropriations variées dont la RCB a fait l’objet dans les différents ministères. Ce livre est le troisième volume d’une série d’ouvrages sur l’histoire de la gestion des finances publiques au xixe et au xxe siècle. Le premier volume (1815-1914) étudiait le développement intriqué d’un droit public financier et des premiers instruments gestionnaires lui donnant corps dans l’administration. Le deuxième volume (1917-1967) mettait en évidence la figure dominante du contrôle, sous toutes ses formes, appliqué à la dépense et à la gestion des services publics. En étudiant les dynamiques de réforme rangées sous le nom de rationalisation des choix budgétaires, le présent ouvrage montre comment la RCB se situe à la charnière de deux périodes et de deux conceptions du pilotage de l’État central : celle de la planification et des instruments de programmation de l’action publique ; celle du management public et du développement des méthodes modernes de gestion.

La rupture ? La Grande Guerre, l’Europe et le XXe siècle

Auteur(s)
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Pierre-Cyrille Hautcoeur, Patrick Fridenson, et Laure Quennouëlle-Corre
Année de parution : 2021
Collection : Animation de la recherche, 228 pages, ISBN : 978-2-11-162090-2, 28 €
Paris, IGPDE-CHEFF, 2021

La mondialisation économique et financière actuelle est souvent comparée à celle qui se développe au XIXe siècle et culmine en 1914 ; les inégalités retrouvent, dans nombre de pays, leur niveau record de la veille de la Grande Guerre, de même que l’indépendance des banques centrales ou le libéralisme. La Première Guerre mondiale n’a-t-elle donc ouvert qu’une parenthèse dont les effets ont été depuis effacés, et les économies et sociétés européennes sont-elles revenues à un état « naturel » perturbé par des guerres mondiales « accidents » dramatiques du XXe siècle ? Ce livre s’interroge ainsi sur l’impact de long terme de la Grande Guerre : qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Quelles sont ses traces dans l’économie et la société dans lesquelles nous vivons actuellement en Europe ? Quelles institutions sont apparues alors qui jouent encore un rôle important ?
Pour répondre à ces vastes questions, une conférence internationale tenue en novembre 2018 a réuni des chercheurs et chercheuses en sciences sociales spécialistes de l’économie, de la société et des relations internationales. Chacun développe ici sa réponse à partir de son domaine à l’échelle temporelle et spatiale qui lui paraît pertinente. Cette diversité de point de vue permet au lecteur de construire sa propre réponse, et d’abord de découvrir les grandes lignes de tension économiques, sociales et politiques qui se nouent et se renouent depuis la Grande Guerre, pour comprendre ainsi un peu mieux notre temps.

Un bretteur au service du patrimoine

Mélanges pour Jean-Michel Leniaud
Directeur(s)
CHAPPEY Frédéric, PLAGNIEUX Philippe
Année de parution : 2020
880 pages ISBN : 978-2-84934-475-0 95 €
Mare et Martin, Paris https://www.mareetmartin.com/livre/un-bretteur-au-service-du-patrimoine

En hommage à Jean-Michel Leniaud, historien de l’art et de l’architecture du xixe et du xxe siècle, ce volume rassemble une centaine de contributions couvrant l’ensemble des patrimoines, du Moyen Âge à nos jours, du plus prestigieux au plus modeste : cathédrales, synagogues et églises de campagne ; palais, villes et paysages ; vitraux et médailles ; architecture et sculpture ; joaillerie et orfèvrerie ; portraits et vêtements ; décors et mobilier jusqu’à l’art de la chasse et du bon vin… Au service de ce feu d’artifice, érudition et réflexion politique unissent leurs qualités pour démontrer l’importance du patrimoine dans les affaires de la Cité. Par sa qualité scientifique et la diversité de ses auteurs français et étrangers, cet ouvrage restera longtemps une référence incontournable.

Liberté de religion et de conviction en Méditerranée

Les nouveaux défis
Auteur(s)
Co-Auteur(s)
Directeur(s)
Co-Directeur(s)
Alberto Fabio Ambrosio et Jacques Huntzinger
Année de parution : 2020
Dimensions : 11 x 21 cm ISBN : 9791037005328 Prix : 23,00 €
Éditions Hermann, Paris https://www.editions-hermann.fr/livre/liberte-de-religion-et-de-conviction-en-mediterranee-valentine-zuber

Issu des réflexions interdisciplinaires émanant de chercheurs des deux rives de la Méditerranée, cet ouvrage veut faire le point sur l’histoire et les développements récents en matière de respect de la liberté de conscience et de défense de la liberté de religion et de conviction dans cet espace partagé, de l’Antiquité à nos jours.

Associant rappels historiques, mises au point juridiques, analyses sociologiques, expertises géo­politiques et réflexions théologiques, les différents chapitres forment un tableau dynamique des adapta­tions en cours dans les différents États méditerranéens face aux exigences contemporaines en matière de libertés individuelle, civile et/ou religieuse définies et garanties par les textes internationaux des droits de l’Homme.

Les travaux présentés ici sont le fruit d’une recherche collective conduite deux années durant dans le cadre du séminaire «  Dialogues méditerranéens sur le religieux » du Collège des Bernardins à Paris et de son colloque conclusif, tenu à Tunis en septembre 2018. Cette recherche inter-académique et internationale bénéficie depuis plus de dix ans d’un partenariat privilégié avec la section des sciences religieuses de l’École pratique des hautes études (PSL) à Paris, la Fondation du roi Abdul-Aziz de Casablanca au Maroc et l’Académie Beït Al-Hikma de Carthage en Tunisie.

Contributeurs  : Alberto Fabio Ambrosio, Dominique Avon, Marie-Françoise Baslez, Abdelmajid Charfi, Blandine Chélini-Pont, Élisabeth A. Diamantopoulou, Amin Elias, Alessandro Ferrari, Iqbal Gharbi, Nader Hammami, Jacques Huntzinger, Mohamed-Sghir Janjar, Mourad Jedidi, Stéphanie Laithier, Pierre-Jean Luizard, Adnane Mokrani, Mohammed Mouaquit, Abderrazak Sayadi, Alexandre Toumarkine et Valentine Zuber.