EA 7347 HISTARA

Histoire de l’art,

des représentations et de l’administration

dans l’europe moderne et contemporaine

Actualités de la Vie Scientifique

Valère Novarina
Valère Novarina, Donné au pélican, peinture acrylique

Séminaire d’Enikő Sepsi (Université Károli Gáspár de Budapest) : “Rituels kénotiques dans la peinture, au théâtre et dans la littérature”

Date : 29 septembre 2022

Heure : 18:00
Lieu : INHA (salle Peiresc), 2 rue Vivienne 75002 Paris

Chercheur(s) Intervenant(s)

Co-Intervenant(s)

Enikő SEPSI, professeure des universités et directrice de l’Institut des Arts à la Faculté des Lettres et Sciences Sociales de l’Université Károli Gáspár de Budapest en Hongrie.

Dans le cadre d’une rencontre avec l’équipe HISTARA (EA 7347), la prof. Enikő Sepsi présentera ses travaux récents, ainsi que ceux de l’équipe de recherche internationale Rite, théâtre et littérature (Universités Károli, Yale, Bielefeld).

 

Poetic Rituality in Theater and Literature, sous la direction de Johanna Domokos et Enikő Sepsi, L’Harmattan, Paris, 2021.

 

Vers la fin du XXe siècle, dans l’art comme dans les études rituelles, les tournants culturels ont contribué à élaborer une définition large du rituel et de la ritualité. La ritualité est maintenant généralement considérée comme l’une des clés maîtresses pour comprendre non seulement les cultures en général, mais aussi les arts en particulier. La ritualité poétique met en lumière les caractéristiques liminales de la forme d’art et les références aux pratiques rituelles, aux formes rituelles et aux structures qui sont mises en mouvement d’une manière qui permet à des caractéristiques esthétiques et des aspects sémantiques particuliers de surgir. Les contributeurs au volume – des chercheurs en théâtre et en études littéraires ainsi que des étudiants de Yale, Bielefeld, de l’Université Károli et de l’Institut Grotowski – ont eu l’occasion de partager leurs travaux connexes au cours de plusieurs événements académiques internationaux récents.

 

En présence du dramaturge et peintre Valère Novarina, Enikő Sepsi présentera également son dernier livre :

Enikő Sepsi, Poetic Images, Presence, and the Theater of Kenotic Rituals, Routledge, Londres-New York, 2022

https://www.routledge.com/Poetic-Images-Presence-and-the-Theater-of-Kenotic-Rituals/Sepsi/p/book/9780367757694

 

En utilisant le tournant pictural dans les différentes branches de l’art et de la science, ses caractéristiques observables et le cadre théorique de la métaphore conceptuelle, cette étude cherche à rassembler les manières divergentes d’aborder ce tournant dans la poésie française et le théâtre. La poésie dans l’espace et la théâtralité de la poésie sont étudiées parallèlement au théâtre, en particulier avec l’aspect performatif du concept théologique originel de « kénose ». Ce faisant, l’auteur tente d’utiliser le concept théologique de la kénose, d’une importance centrale dans l’oeuvre de Novarina, à des fins théâtrales et dramaturgiques. Dans le cadre des rituels poétiques, les rituels kénotiques sont également examinés dans quelques pratiques théâtrales – János Pilinszky et Robert Wilson, Jeržy Grotowski et Eugenio Barba – facilitant une meilleure compréhension des oeuvres de Novarina. Accompagnée de nouvelles traductions en anglais dans les annexes, il s’agit de la première monographie en langue anglaise liée au théâtre de l’essayiste, dramaturge et metteur en scène Valère Novarina.

 

Enikő SEPSI est professeure des universités et directrice de l’Institut des Arts à la Faculté des Lettres et Sciences Sociales de l’Université Károli Gáspár de Budapest en Hongrie. Elle dirige le Collège d’Excellence Kálmán Benda de l’université et la collection Károli chez L’Harmattan France-Hongrie.

 

Publications récentes en français :

• « Trouver „L’état printanier” de la langue – Traduire, c’est revivre l’acte de la création » (Sepsi, Enikő –Rideg, Zsófia), in Marco Baschera, Constantin Bobas (eds.), La République des traducteurs. En traduisant Valère Novarina, Paris, Éditions Hermann, 2021, pp. 145-159. ISBN:9791037010117

• « Le rituel kénotique dans les travaux (écrits et spectacles) de Valère Novarina », in Marion Chénetier-Alev, Sandrine Le Pors, Fabrice Thumerel (eds.) Valère Novarina : les tourbillons de l’écriture, Paris, Éditions Hermann, 2020, 147-161.

image conference jardins
Palais de l‘harmonie, des merveilles et des délices, Xieqiqu, ancien palais d'été Yuanmingyuan, Pékin, côté sud avec des fontaines et des jeux d'eau, gravure, 1783, détail

Conférence « Le jardin, art et technologie »

Date : 29 septembre 2022

Heure : 10:15
Lieu : Collège de France (salle 5), Paris

Chercheur(s) Intervenant(s)

Troisième édition du cycle de conférences L’art des jardins dans les civilisations de l’Europe et de l’Asie orientale.

 

Organisateurs :

Sabine Frommel, Directeur d’études à l’EPHE (HISTARA), « Histoire de l’art de la Renaissance »

Nicolas Fiévé, Directeur d’études à l’EPHE (CRCAO), « Histoire de l’architecture et des jardins du Japon » ; directeur de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO)

 

Conférenciers invités :

Hermann Schlimme, professeur, Technische Universität Berlin

Bruno Bentz, docteur en archéologie, Omage

 

Lieu de la conférence :

Salle 5, Collège de France, 11 place Marcellin Berthelot, Paris Ve

 

Organisées autour d’un thème ciblé (le dispositif architectural de la villa et de son jardin, le parcours et la composition paysagère, les arts pratiqués au jardin, la relation entre le jardin et la demeure, la tradition et l’innovation dans l’art des jardins, les processus de migration entre l’Europe et l’Extrême Orient, la description textuelle et la gravure comme instrument de transfert, la rencontre de modèles importés et de traditions locales, la représentation des jardins dans la peinture), les journées d’études visent à confronter usages, pratiques et techniques à l’œuvre dans les jardins de l’Europe et de l’Asie orientale car, à côté d’une certaine forme d’universalité de la fonction du jardin (divertissement, plaisir, fête, célébration), l’historien de l’art et l’architecte s’interrogent, d’un continent à l’autre, sur l’extraordinaire diversité des éléments qui le constituent, des formes et des dispositifs qui le mettent en œuvre et des représentations qui en expriment la nature.

 

JEUDI 29 SEPTEMBRE 2022

10h15  Accueil des participants

10h30   Présentation de la conférence par Sabine Frommel et Nicolas Fiévé

10h45  Hermann Schlimme (Technische Universität Berlin)

  « Spring fountains, plays of water and hydraulic technology: Sino-Western knowledge transfer »

11h30  Bruno Bentz (Omage)

  « Noisy : les premiers procédés hydrotechniques et leurs performances »

12h15  Discussion

13h00  Fin de la conférence 

Présentation d’ouvrage : I disegni di Charles Percier 1764-1838. Toscana, Umbria e Marche nel 1791 (a cura di Sabine Frommel e Jean-Philippe Garric).

Date : 19 septembre 2022

Heure : 17:30
Lieu : Accademia Nazionale di San Luca, Roma

Chercheur(s) Intervenant(s)

Co-Intervenant(s)

Jean-Philippe Garric

S. Frommel e J.P. Garric (a cura di), I disegni di Charles Percier 1764-1838. Toscana, Umbria e Marche nel 1791, Campisano Editore, Roma 2021

 

Introduction : Claudio Strinati.

Intervenants : Alberta Campitelli, Claudia Conforti, Carmelo Occhipinti.

Les directeurs de la série de publication Disegni di Charles Percier (1764-1838), Sabine Frommel et Jean-Philippe Garric, seront présents.

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.
Réservation obligatoire par mail : réservation@accademiasanluca.it

Dopo un primo volume dedicato all’Emilia Romagna, si pubblicano i disegni che Charles Percier (Parigi, 1764-1838) ha eseguito durante la sua breve permanenza in Toscana e nel suo passaggio in Umbria e nelle Marche, mettendo a fuoco un ulteriore aspetto della sua ricca produzione grafica durante gli oltre quattro anni trascorsi in Italia. I disegni sono una sorta di enciclopedia personale. Non furono realizzati unicamente come ricordo dei luoghi più notevoli che Percier ebbe l’opportunità di visitare, ma si pongono come un vero e proprio strumento professionale, cui fare ricorso per ideare libri, nutrire riflessioni da architetto e il proprio lavoro di progettazione, illustrare idee ai numerosi studenti. Alla fine della sua vita Percier fece rilegare i disegni in volumi tematici, e li lasciò in eredita ai suoi allievi, che poi li donarono alla Biblioteca dell’Institut de France dove tutt’ora si conservano. Il soggiorno in Toscana di Percier è di poco successivo alla partenza da Roma, tappa del viaggio a piedi che nel 1791 lo riportò a Parigi. Si presenta come una parentesi che gli permette, in margine al percorso principale che attraversa Spoleto, Campello sul Clitunno, Foligno, Loreto, Ancona, Pesaro, Fano, Tolentino, Macerata e Recanati, di visitare Radicofani, San Quirico d’Orcia, Siena, Arezzo, e soprattutto Firenze, città alla quale dedica più di sessanta disegni. A segnare questo viaggio nell’architettura furono le precedenti esperienze romane, che consentirono a Percier di maturare e affinare progressivamente l’esercizio del rilievo e di perfezionare la sua tecnica, caratterizzata dal tratteggio a lapis, poi ripassato a penna e infine ad acquerello. Questo prezioso, seducente corpus grafico, oltre a offrire le prime testimonianze note di alcuni monumenti e a documentare spazi urbani di notevole importanza, attesta il gusto, gli interessi e lo sguardo eclettico di un giovane architetto francese della fine del Settecento. Uno sguardo che abbraccia un ampio arco cronologico, dall’antico al periodo moderno, accordando particolare interesse alle prime manifestazioni del Rinascimento, privilegiandone la dimensione arcaica che aveva già suscitato il suo interesse nello studio di case e palazzi del Quattrocento romano. Per rispondere a questa polisemia, il presente volume si arricchisce di analisi storiche complementari, riunendo specialisti della storia di Firenze, della Toscana e delle varie località visitate da Percier, dell’arte edilizia del Rinascimento, della cultura e della pratica architettonica francesi ed europee nell’età rivoluzionaria e napoleonica.

 

Séminaire HISTARA/PSL – ÉCOLE DU LOUVRE : L’HISTOIRE DE L’ART COMME SAVOIR ORAL ET VISUEL. Les Musées et les archives audiovisuelles / École du Louvre, du 13 janvier au 28 avril 2023

Dates : le vendredi de 10H à 12H, entre le 13 janvier et le 28 avril 2023 (les dates seront disponibles en octobre 2022)
Lieu : École du Louvre

Chercheur(s) Intervenant(s)

Séminaire co-animé par François-René Martin (École du Louvre), Florian Métral (Université de Fribourg), Jean-Miguel Pire (EPHE), Marie Tchernia-Blanchard (Université de Rennes 2)

Comportant six séances, ce séminaire se tiendra à l’Ecole du Louvre, le vendredi de 10H à 12H,

entre le 13 janvier et le 28 avril 2023 (les dates seront disponibles en octobre 2022).

 

Depuis le milieu du XXe siècle, de nombreuses institutions scientifiques, muséales et culturelles se sont engagées dans la production de contenus sonores ou audiovisuels sur l’art – cours, conférences, colloques, entretiens, interviews, séries documentaires, etc. – dont l’apport à l’histoire de notre discipline réclame une analyse approfondie. Ce séminaire souhaite mettre à l’honneur cette forme singulière de construction des savoirs en explorant les enjeux historiographiques, institutionnels et patrimoniaux à l’œuvre dans la constitution, la conservation et la valorisation de ces fonds documentaires. L’étude d’un large panel d’exemples français et étrangers permettra ainsi d’engager les élèves de l’École pratique des hautes études et de l’École du Louvre dans une enquête collective sur l’histoire et les usages scientifiques de ces ressources, enquête à laquelle seront conviés, au fil des séances, des universitaires, des acteurs du monde culturel et des professionnels de l’audiovisuel.

 

Soutenance de thèse de doctorat / Han Wang : “Les processus de transmission, de migration et d’assimilation de l’art de la Renaissance italienne dans la Chine du XXe et XXIe siècle”, sous la direction de Sabine Frommel (EPHE-PSL)

Date : 13 juillet 2022

Heure : 09:00
Lieu : visioconférence Zoom

Chercheur(s) Intervenant(s)

Résumé : En Chine, au début du XXe siècle, l’éducation artistique a été fortement influencée par la Renaissance italienne, notamment à travers la création d’une Académie des Beaux-Arts. Devenue une société moderne, la Chine s’est ouverte à l’Occident et, forte de cet engouement, elle a envoyé ses meilleurs étudiants en Europe pour s’imprégner de la culture, s’enrichir en découvrant de nouvelles techniques afin de mieux assurer sa diffusion et sa promotion à leur retour en Chine. La thèse a pour but d’apporter un éclaircissement sur cette assimilation en s’intéressant de près aux arts suivants : la sculpture, le dessin et l’architecture. Ceci sera étayé par des études approfondies d’œuvres et de données historiques. Grâce à une analyse comparative entre les modèles de la Renaissance et ceux du modèle traditionnel chinois, l’idée est de rendre compte et de mesurer les répercussions déterminantes de l’art de la Renaissance italienne sur l’enseignement artistique moderne en Chine.

Mots-clés: Renaissance italienne, transmission, migration, assimilation, Beaux-Arts, Chine

Jury : 

Madame Sabine Frommel, Directeur d’études, EPHE-PSL : Directrice de thèse

Monsieur Hui Chen, Professeur à  l’Académie des Beaux-art de l’Université de Tsinghua : président de jury
Madame Alice Bianchi, Maître de conférences, Université Paris Cité : Examinatrice
Monsieur Ke Song, Professeur à l’Académie des Beaux-art de l’Université de Tsinghua : Examinateur
Madame Marie Laureillard, Maître de conférences, Université Lyon 2, CNRS :  Rapporteure

lien Zoom pour accéder à la visioconférence :

https://us06web.zoom.us/j/82913328365?pwd=NG9wR0cyM1ExT0lMWGhybDAxU0l0dz09

ID 829 1332 8365

code12345

Soutenance de thèse de doctorat / Giulia Brusori : “Nicolò dell’Abate en France: dessins et projets décoratifs. Proposition pour un catalogue”, sous la codirection de Sabine Frommel (EPHE-PSL) et Sonia Cavicchioli (Università di Bologna)

Date : 23 juin 2022

Heure : 15:00
Lieu : Bologne, Italie

Chercheur(s) Intervenant(s)

Soutenance de la thèse de doctorat de Giulia Brusori:

Nicolò dell’Abate en France: dessins et projets décoratifs. Proposition pour un catalogue.

Sous la direction de: Sonia Cavicchioli et Sabine Frommel.

Jury: Sonia Cavicchioli, Sabine Frommel, Emmanuelle Brugerolles, Alessandro Rovetta, Carmelo Occhipinti

23 juin 2022, 15h00, Università di Bologna, Dipartimento di Santa Cristina della Fondazza, Sala Riunioni, 40125, Bologna.

Colloque franco-allemand ANR-DFG / Paris, 14 et 15 juin 2022

Dates : 14-15 juin 2022
Lieu : Paris

Chercheur(s) Intervenant(s)

Nous avons le plaisir de vous faire part du programme complet du colloque anniversaire des 15 ans de l’appel franco-allemand en sciences humaines et sociales, qui se tiendra les 14 et 15 juin prochains à Paris.

Pour le consulter en ligne : https://evenement.anr.fr/fral/fr/sessions

Nous vous rappelons que cet événement est ouvert à tous, sur inscription. N’hésitez pas à relayer l’information aussi largement que possible à vos communautés.

Pour s’inscrire : https://evenement.anr.fr/fral/fr/registration/inscription-14-15-juin-2022

Nous nous réjouissons de votre présence et restons à votre disposition pour répondre à vos questions d’ici-là colloque.fral@agencerecherche.fr.